Moshi

agréable à l’occasion d’un voyage dans la partie nord de la Tanzanie. Moshi est le point de départ pour l’ascension du Kilimandjaro par la voie Machame.

Même si elle ne possède pas de trésors architecturaux, ni de centres commerciaux et de restaurants luxueux, elle offre une ambiance unique qui vous plongera rapidement dans la vie quotidienne des tanzaniens dès votre arrivée. Ses rues sont bondées de monde, ses marchés animés et ses bars diffusent du bon son reggae.

Moshi, capitale de Kilimandjaro

Pour les habitants du Nord de la Tanzanie, Moshi est une importante ville avec sa population de près de 200 000 habitants. Les cultures des haricots, du maïs, du café ainsi que des cannes à sucre y sont très pratiquées, mais la culture du café reste la plus importante. Elle a été introduite par les missionnaires catholiques au début des années 1890. L’Union Coopérative du Kilimandjaro gère en grande partie l’activité tout en apportant de l’aide aux peuples Chaggas, natifs de la région, pour rester compétitif sur le marché du café à l’échelle internationale.

Côté éducation, la cité possède le Mweka College, une école de vie sauvage internationale. Celle-ci forme des guides de safari et des futurs managers d’agences de safari et de lodges. Moshi est entourée de sites naturels envoûtants, ce qui fait de la région une destination touristique incontournable de la Tanzanie. Le Kilimandjaro, les forêts tropicales, les somptueux lacs, les belles chutes d’eau et les parcs nationaux du nord font la richesse de la région de Moshi. Chaque année, la ville accueille le salon international du tourisme, connu sous le nom de KiliFair.

Que faire et voir à Moshi ?

S’aventurer au Kilimandjaro, le point culminant de l’Afrique

Vous ne pourrez pas vous tromper, à Moshi, on y vient pour se **préparer à l’ascension du Kilimandjaro **. Excursion rêvée de nombreux voyageurs, Le Kilimandjaro offre plusieurs sentier pour le dompter. Depuis Moshi, on accède facilement à la route de Machame, l’un des sentiers les plus réputés pour gravir le toit de l’Afrique.

Pour les moins téméraires, vous pourrez partir depuis Moshi pour des treks au pied de la montagne et profiter des paysages tout aussi incroyables et des vues uniques sur e Kilimandjaro.

Passer une journée à la forêt Rau

Un projet de conservation communautaire a été lancé afin de préserver la forêt Rau, autrefois pillée et peu entretenue. Pour sensibiliser les villageois à la préservation des lieux des projets de conservations ont été créé. Le tourisme est aujourd’hui la principale source de revenu de la forêt qui propose à ses visiteurs d’agréables randonnées à pied ou à vélo histoire de se mettre en jambe avant d’affronter les hauteurs du Kilimandjaro.

Kahawa Shambani Coffee Tours

Il s’agit d’une ferme biologique qui propose la visite des cultures de café et des bananiers. Vous aventurez également dans le village culturel Chagga. Située à la frontière avec le Kenya, Kahawa Shambani Coffee Tours permet de découvrir cette entreprise coopérative regroupant 70000 producteurs et plus de 92 villages producteurs.

Les lacs Chala et Jipe

Ces deux lacs se localisent sur la frontière avec le Kenya, près du mont Kilimandjaro. Ils offrent des excusions agréables en famille. Le lac Chala qui se situe à 55km de Moshi est un lac caldeira alimenté par les sources souterraines du Kilimandjaro. Vous pourrez vous balader autour de cette étendue d’eau pour observer des singes bleus, des singes colobes, voire des éléphants et des zèbres. Il est également possible de vous offrir une promenade en canoe et une partie de pêche.

Si vous poursuivez plus à l’est le long de la frontière avec le Kenya, vous découvrirez le lac Jipe près des Monts Pare. Il s’agit d’un lac peu profonde marquée pour une vie sauvage active. Vous pouvez y observer des hippopotames ainsi que des éléphants et des zèbres.

Informations pratiques

Se déplacer à Moshi

Pour les touristes, les transports les plus pratiques à Moshi sont le taxi et les tuk-tuk. Cette ville tranquille et agréable vous invite également à des balades à pied ou à vélo. Pour faire plus de rencontres avec les locaux, il est immanquable de se déplacer en dalas dalas, le bus local dans lequel les passagers s’entassent jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de place.

Comment s’y rendre ?

On rejoint Moshi généralement en taxi ou véhicule privé depuis l’aéroport international du Kilimandjaro.

Moshi est aussi accessible en bus depuis Arusha. Depuis Nairobi au Kenya, des bus vous conduisent également jusque Moshi, il faut compter environ 5h de route avec le passage frontalier.

4 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Carlo de "Galago Expeditions". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 0984579518