Le Big Five : tout savoir sur les animaux emblématiques des safaris

Un voyage en Afrique réussi passe inévitablement par un safari qui vise à rencontrer le fameux Big Five. Le Big Five se compose des cinq mammifères emblématiques d’Afrique : le lion d’Afrique (panthera Leo), l’éléphant d’Afrique (Loxodonta africana), le buffle d’Afrique (Syncerus caffer), le rhinocéros noir (Diceros bicornis), et le léopard d’Afrique (Panthera pardus).

Ces cinq animaux on été mis en avant par les autorités touristiques dans le cadre des safaris photographiques. A l‘exception du buffle, ces espèces sont aujourd’hui menacées d’extinction.

Mais que savons-nous réellement de ces animaux ?

L’éléphant : un animal imposant mais très sensible

L’éléphant d’Afrique se place comme le plus gros herbivore du monde. Malgré leur attitude nonchalante, les éléphants peuvent être redoutables et dangereux s’ils se sentent en danger. Pourtant, ils présentent de nombreuses faiblesses insoupçonnées. Déjà, saviez-vous que sa peau, bien que très épaisse, est fragile et sensible ? Un éléphant peut sans problème sentir un petit insecte se balader sur son corps. Elle est également sensible aux rayons UV et peut facilement attraper un coup de soleil. C’est pourquoi il n’est pas rare d’observer l’animal se jeter du sable, de la terre ou de la boue sur la peau à l’aide de sa trompe afin de se protéger.

Aussi, l’éléphant adore l’eau. Il aime se baigner non seulement pour hydrater sa peau sensible, mais également pour se détendre après ses longs voyages. C’est d’ailleurs un très bon nageur qui peut nager sur de longues distances. Pour ce, il utilise sa trompe comme un tuba.

L’éléphant est également sensible sur le plan émotionnel. Comme l’Homme, il est triste lorsqu’il perd l’un de ses semblables. Pour preuve, il a été démontré qu’il enterre souvent les défunts, et les membres de son clan se recueillent sur leur tombe pendant quelques jours.

Le buffle : un vrai tueur de prédateurs

Malgré sa place de proie dans la chaîne alimentaire, le buffle est un vrai danger pour ses prédateurs. Il est connu pour être très rancunier et imprévisible. Pour cause, lorsque l’un de ses congénères est tué par un prédateur, il vient avec son clan pour se venger.

Doté d’une excellente mémoire, le buffle est également capable de se souvenir du chasseur (ou du prédateur) qui n’a pas pu l’abattre. Ainsi, s’il venait à le rencontrer à nouveau, il est capable de lui tendre un piège pour se débarrasser de lui définitivement. Jamais l’expression « ce qui ne tue pas rend plus fort » n’a été si bien illustrée !

Etant une bête susceptible ayant un instinct de survie élevé, le buffle n’hésite pas à utiliser l’attaque comme moyen de défense. Tout ceci explique peut être que le buffle est l’un des animaux de bétails n’ayant jamais pu être domestiqué par l’Homme.

Autre fait moins « sanglant », le buffle boit jusqu’à 40 litres d’eau au quotidien. Ce n’est pas si surprenant quand on y pense, car le soleil d’Afrique est vraiment assommant.

Le rhinocéros noir : le plus faible du Big Five

Oui, vous avez bien lu ! Le rhinocéros noir est l’animal le plus vulnérable du Big Five malgré sa force et son imposante carrure. Déjà, étiez-vous au courant qu’il voyait très mal ? Il peut foncer droit dans un arbre en croyant que celui-ci est un prédateur. Heureusement, son odorat et son ouïe très développé compense sa faiblesse de la vue.

Le rhinocéros est l’un des animaux les plus en dangers d’extinction, notamment à cause des nombreux braconniers qui convoitent sa corne. Cette dernière est très sollicitée en Asie pour la médecine traditionnelle. Pourtant, la corne de rhinocéros n’est, à l’instar de nos cheveux et de nos ongles, composée que de kératine. Une bien triste exploitation qui continue à contribuer à l’extinction de l’espèce.

Autre fait moins poignant et plus rigolo et insolite, le rhinocéros communique avec ses semblables au moyen de son excrément. Chaque rhino a une odeur qui lui est propre lorsqu’il fait ses besoins. Rien qu’en sentant sa bouse, un autre rhinocéros sait qu’il est un mâle ou une femelle, qu’il est jeune ou vieux, ou encore qu’il est un ennemi redoutable qu’il ne faut pas déranger sur son territoire. Comme quoi, chez ces bêtes, il est possible de « reconnaitre ses amis dans leurs besoins ».

Le léopard : un animal discret et facile à nourrir

Le léopard est l’animal le plus discret du Big Five. Lors des safaris, il est très difficile de le repérer. Pour cause, il se cache à l’ombre durant toute la journée, posé sur une branche. Ce n’est que la nuit qu’il descend de son arbre pour aller à la chasse. Très bon grimpeur, il emmène sa proie jusqu’en haut d’un arbre pour éviter que les lions ou les hyènes ne la lui prennent.

Le léopard n’est pas un animal difficile puisqu’il se contente d’un rien pour manger : insectes, oiseaux, reptiles, petits mammifères, et il peut même se nourrir de girafe. Se montrant également à l’aise dans l’eau, le léopard est apte à attraper des poissons et des crabes lorsqu’il en a envie.

Faits insolites : le léopard à un rugissement peu imposant face à son voisin le lion. D’ailleurs, on ne dit pas qu’il rugit, mais plutôt qu’il miaule, feule, ou grogne. Malgré son statut de grand prédateur, le léopard conserve un petit côté mignon puisque comme le chat, il ronronne lorsqu’il se sent bien.

Le lion : un roi très menacé…

Le lion est surement le plus emblématique des animaux du Big Five. Il est le plus majestueux mais aussi l’un des plus menacé. Si dans le milieu des années 70 on recensait 250.000 lions en Afrique, en 2011, on n’a pu dénombrer que 20.000 individus. Un bien triste score, surtout lorsqu’on sait que ce sont les Hommes qui sont la cause principale de leur disparition progressive, avec la chasse et la destruction de leur habitat naturel.

La chute du nombre de lions est également causée par les maladies qui les déciment petit à petit. Heureusement, différents parcs nationaux ont été mis en place dans toute l’Afrique pour les protéger.

Autres faits à connaitre sur le lion :

  • « Simba », le nom du fils de Mufasa dans le Roi Lion, signifie lion en langage Swahili ;
  • Plus la crinière d’un lion est sombre, plus il est âgé ;
  • Le lion vit en clan contrairement aux autres félins ;
  • Les femelles peuvent vivre au sein d’un clan toute leur vie, tandis que les mâles devront faire leurs preuves pour rester dans celui-ci ou trouver un autre clan à dominer une fois adulte.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur le Big Five, il ne vous reste plus qu’à partir sur leur trace et tenter de les observer lors d’un fabuleux safari dans l’un des plus beaux parcs nationaux de Tanzanie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *